in

Pourquoi mes phares de voiture éclairent mal : causes et solutions

les phares n'éclairent pas assez la nuit sur la route
()

La luminosité des feux de croisement sur de nombreuses voitures laisse beaucoup à désirer. L’économie de conception du fabricant sur l’optique de lentille et aussi sur les lampes est une première raison. Cependant, même des phares de qualité peuvent, avec le temps, décevoir le conducteur, en perdant leur luminosité d’antan.

Astucesbox.com s’est penché sur la question pour essayer de comprendre les causes majeures et aider les automobilistes à gagner en luminosité pendant la conduite de nuit. la qualité de vos optiques est essentielle et améliore votre temps de réaction en cas de danger, encore plus à de grandes vitesses. Ainsi pour éviter l’accident, voici quelques explications simples qui vous permettront d’y voir plus clair !

Les phares ne sont pas suffisamment lumineux, d’où vient le problème : Lampes, conception ou géométrie du faisceau ?

Les voitures bon marché ont de nombreux défauts en commun, dont le plus frappant est la qualité de conception des phares. Même les tendances actuelles en matière de LED n’ont pas amélioré ce problème récurrent faces aux ampoules à filament : les phares à LEDs des voitures de gamme moyenne sont bien plus efficients que leurs homologues des voitures économiques.

Comment régler les phares ?

Le réglage correct des faisceaux lumineux est la clé d’un éclairage routier de référence. C’est particulièrement vrai pour les « halogènes » en voie de disparition. Vous pouvez régler le faisceau lumineux vous-même :

  1. Garez la voiture sur une surface plane à cinq mètres d’un mur ou d’une porte de garage.
  2. Mesurez la distance entre le sol et le centre du phare indiqué par l’icône distinctive ressemblant à un réticule de jeu vidéo.
  3. Allumez les phares, mettez le correcteur sur « 0 » et mesurez la distance entre le sol et la base de chacune des deux marques. Ils doivent se trouver à 50 mm en dessous du centre des phares.

comment régler phares voiture

De plus, cela peut même être fait sur la route ! Approchez-vous du phare et placez votre main sur votre pantalon à hauteur du centre du faisceau lumineux le plus dense. Reculez de cinq pas et évaluez la distance entre le centre du faisceau et le centre de votre main. Elle devrait être également de 50 mm.

La méthode ne fait pas preuve d’une précision exceptionnelle et ne sera d’aucune aide en cas d’écarts importants dans l’alignement. Il est toutefois possible de corriger des variations mineures de la hauteur de sortie de la lumière.

Remplacer les ampoules

L’âge d’une ampoule halogène a également son importance, car elle s’affaiblit avec le temps. Par exemple, les produits « extra » qui promettent une luminosité de +100% ou qui fonctionnent à une puissance plus élevée perdront beaucoup plus en luminosité que l’ampoule d’origine au bout d’un an. Les ampoules sorties d’usine d’origine des constructeurs, « durent » plus longtemps, parfois jusqu’à 500 heures supplémentaires.

Il ne faut surtout pas tenter de remplacer une lampe conventionnelle par une LED sans modifier la conception du phare. Non seulement les conducteurs des voitures venant en sens inverse seront éblouis, (les motards n’apprécieront pas), mais l’éclairage global sur la route souffrira de la dispersion désordonnée des lampes LED avec un boîtier diffuseur inadapté.

Modifiez soigneusement la conception de l’optique du phare

La conception du phare et la qualité des composants utilisés déterminent en grande partie le résultat. Les lentilles bon marché ne révèlent absolument pas les capacités réelles de ces ampoules. Des lampes halogènes supplémentaires, comme Osram Night Breaker Laser +150% ou Philips X-treme Vision +100%, qui promettent sur le papier une augmentation significative de l’éclairage sur la route.

Mais comment la visibilité change sur les trajets de nuit, lorsque des optiques Toyota ou Honda sont installées au lieu d’une optique standard. La luminosité change radicalement pour le mieux. En outre, il s’avère que les ampoules standard sont tout à fait suffisantes pour éclairage de bonne qualité de la chaussée.

Tension et lumière

Il n’est pas nécessaire d’être un expert pour comprendre ce qui est plutôt évident : plus la tension est élevée, plus la lumière est vive. Mais ne vous méprenez pas – nous ne vous suggérons pas d’augmenter la tension à bord de votre véhicule. Vérifiez la chose élémentaire : s’il y a une pleine tension de l’alternateur à une lampe.

Normalement, une lampe avoir un voltage de 14,2-14,4V. Il se peut que ces chiffres soient présents sur les bornes de la batterie, mais que sur l’un des deux feux, ils soient inférieurs à 11 V, par exemple.

Dans ce cas, cela peut provenir du câblage ainsi que des réglages d’usine de l’électronique. Par exemple, sur certaines voitures étrangères équipées de bus CAN, 11 V sont appliqués à la lampe. Pour changer la situation, vous devez reprogrammer le module responsable de l’éclairage des phares.

La perte de puissance des ampoules peut également provenir d’un mauvais contact de l’ampoule dans son emplacement. Il faut alors enlever l’ampoule et nettoyer les contacts e insistant sur le culot et le pas de vis de l’ampoule pour retrouver une connexion optimale.

remplacement des ampoules des phares

Avec le temps, les phares perdent de leur intensité

Il n’y a pas que les ampoules qui vieillissent ! Il existe de nombreuses raisons naturelles à la dégradation de la luminosité des phares. La principale est la suivante : gardez la surface extérieure de l’optique des phares propres.

La saleté de la route nuit considérablement à l’éclairage et, en outre, disperse la lumière de manière chaotique, aveuglant ainsi le trafic des usagers en sens inverse. Ce n’est pas un hasard si l’on nous conseille de nettoyer les phares à l’auto-école, et qu’un lave-glace a été ajouté obligatoirement aux phares au xénon.

Cependant, la propreté à elle seule ne permet pas toujours d’obtenir l’effet désiré. Les ondulations et les abrasions qui opacifient le plastique ou le verre des feux avant, empêchent un éclairage correct. C’est alors qu’il est temps de polir vos phares : cela améliorera l’esthétique et redonnera à vos phares leur éclat d’antan.

Ne négligez pas non plus la propreté intérieure. L’internet regorge d’exemples de la façon dont la qualité d’éclairage ‘améliore après un lavage des phares de l’intérieur. Au fil du temps, la saleté s’accumule à l’intérieur de tout élément d’éclairage et le vôtre ne fera probablement pas exception.

En effet, leur conception prévoit simplement des vannes d’échange d’air avec l’environnement, par lesquelles la poussière s’infiltre au fil du temps. Et si ces dernières fonctionnent mal, une condensation peut se produire à l’intérieur du bloc optique, et régler le problème d’un phare embué est une autre affaire. Une chose est sûre : la formation de buée entraîne une détérioration de l’éclairage et cet élément doit être nettoyé après la réparation.

Enfin, le réflecteur. il peut être grillé à force d’utilisation. Il est impossible de ne pas le remarquer : la zone autour de la lampe devient visiblement noire. Dans ce cas, vous devez démonter et remplacer soit le réflecteur, soit le phare complet.

Avez-vous trouvé cet astuce utile ?

Cliquez sur un cœur (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Aucun vote pour le moment, soyez le 1er à voter !

Nous sommes désolés que cette astuce ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Dites-nous comment nous pourrions l'enrichir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.